Quand c'est noir, c'est que c'est cuit!

Expériences culinaires et gustatives en Nouvelle-Zélande: une place toute particulière est réservée aux ratés et à tout ce qui n'est pas bon. C'est plus drôle.

01 janvier 2008

2007 est cuit! On met 2008 au four!

La porte de la cuisine est grande ouverte sur le jardin fleuri… Les mouches bourdonnent et s’activent dehors, (dedans aussi, ce qui m’agace prodigieusement), les rideaux du salon sont encore tirés car la fenêtre donne plein Nord et le soleil tape en ce 1er janvier 2008. Le lave-vaisselle ronronne discrètement, les petits lutins qui l’occupent sont en plein nettoyage et n’auront de cesse de m’avoir récuré les assiettes du réveillon jusqu’à les rendre étincelantes (surtout si, cette fois, j’ai mis assez de poudre, parce que j’ai acheté... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 00:04 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

29 novembre 2007

L'envers du décor ou tout ce que Nadine de Rotschild vous cache

Au menu: timbales de courgettes au saumon, suivies d'un bœuf bourguignon, d'un plateau de fromages, pour terminer par un roulé à la fraise ou, tiens, une crème renversée au caramel. Voilà ce que j'arrive à concocter, en invitant des personnes différentes à chaque fois, menu qui peut me durer quelques mois sans me creuser trop la cervelle. Mais là où le bât blesse, c'est lors de l'élaboration de tous ces petits plats savoureux. En effet, lorsque les invités arrivent, le salon est accueillant, les couvertures destinées à... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 22:11 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
28 octobre 2007

Un bon, long, long repas.

Notre bonne ville de Wellington abrite quelques restaurants où l'on sert autre chose que des sandwiches garnis d'ingrédients improbables, ou des filets de poissons non identifiables enveloppés d'une pâteuse croûte jaune et généreusement frits. Et puis le poisson, ça ne broute pas par millions sur les verts pâturages du Waikato, alors on s'en méfie par ici. Armée de mes pages jaunes et d'un téléphone en état de marche, j'ai réservé dans un des quatre restaurants de la ville qui met des nappes en tissu sur ses tables. De façon assez... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 22:22 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
02 septembre 2007

On sort Barbie

Qu'est-ce qu'on fait à manger quand le ciel est bleu, que les p'tits zoiseaux gazouillent dans les pohutukawas et que les températures se sont hissées au moins jusqu'à 18°? Justement, j'ai des tranches de gigot en passe d'être périmées, c'est à dire que si je veux éviter d'envoyer toute la famille aux urgences, il est impératif de les cuire immédiatement ou d'effectuer le classique rangement vertical. Je mets un pied prudent dehors, lance un regard scrutateur vers la voûte azurée qui nous ravit l'œil depuis le matin, lève un doigt... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 23:21 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
17 août 2007

La bonne purée pas maison

Une copine encore moins douée en cuisine que moi se posait dernièrement une question essentielle: où trouver la bonne purée Mousline de maman, celle dont on est sûr que tout le monde en reprend? (je sais, l'allusion date un peu, je crois que c'est le slogan de mon enfance, et l'air de rien ça commence à faire loin. Etonnant comme le temps passe). Titillée par le défi et n'ayant rien d'autre à faire qu'errer à l'affût de nouveautés improbables entre les rayons du New World du coin (la chaîne kiwie aux tarifs équivalents à ceux de... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 04:59 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
25 juillet 2007

Tarte à la Pimali

Ou comment faire à manger quand le frigo est vide (ou presque). Oui, car je croyais avoir gagné ma liberté avec la fin des vacances, mais que nenni, non content d'avoir eu Pi, Ma et Li sur le dos pendant deux semaines pluvieuses, voilà que 66% de mes héritiers sont tombés malades. Ma est ravi, heureux de sécher l'école, quoique vraiment ce ne soit pas la mine en Nouvelle-Zélande. Question compétition et travail à la maison, je dois dire que c'est, là aussi, très "peace and love". Décontracté, quoi. Li tousse à fendre l'âme mais... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 09:04 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

13 juillet 2007

Bon sang, mais c'est bien sûr! Vendredi 13...

Depuis quelques jours, un paquet de "gravy beef" me faisait de l'œil depuis l'étagère supérieure du frigo. A chaque fois que j'ouvrais la porte, il me sussurait "Hé! Je suis là! Qu'est ce que tu attends?". Je refermais la porte d'un air coupable, éteignant la lumière sur le morceau de bidoche éperdu, son espoir déçu à chaque fois. Hier, il a perdu patience: "Hoho! Tu me regardes, oui ou zut? je suis pé-ri-mé!". Je le savais, bien sûr, mais la flemme avait pris le dessus, je préférais éviter de regarder la date écrite sur le paquet. ... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 09:16 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
06 juillet 2007

Chaud dedans / dehors ...

Les petits vents coulis et froids qui nous chatouillent l'épiderme cet hiver n'incitent pas à se lancer dans le délicieuses salades fraîcheur, dont le nom seul me frigorifie. Aussi, ce sont de vigoureuses nourritures roboratives qui nous tentent, telles les lasagnes. Voilà un bon moment que je n'en ai pas préparé, surtout lorsque je jette un œil navré sur mes capitons et surtout sur ceux de Monsieur Pim. Probablement moins sensible à ce type de détail accessoire, c'est lui qui m'a suggéré d'en faire. Retour de courses de ma... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 03:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
15 juin 2007

Femme libérée

Vendredi dernier, j'annonce à Monsieur Pim qu'une copine a organisé un dîner. Tout content, il demande des détails, donc je précise "entre filles". Réplique de Monsieur Pim que je connais pourtant depuis plus de quinze ans: "Et les enfants?".Dans ces cas-là, l'âge venant, la sagesse également, je laisse passer un ange armé d'un grand couteau, puis j'enchaîne.-C'est toi qui les garde, en plus on a rendez-vous au restau en bas de la rue à 20h, ça ne devrait pas être trop compliqué?Grognement d'assentiment, que je prends comme tel et... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 juin 2007

Adaptation

Il était une fois une tendre épouse, appelons-la P., qui aimait bien manger mais qui détestait faire la cuisine. Rester des heures debout à peler des légumes, se mettre les mains dans la tripe de poulet ou de poisson, cochonner toute une cuisine impeccable à l'origine et récolter des demi-compliments d'un public élevé aux ortolans préparés par les grands-mères, non merci.Donc, pendant les longues années d'une cohabitation harmonieuse placée sous le signe de la cuisine basique bifteck/nouilles avec sa variante bifteck/haricots verts,... [Lire la suite]
Posté par Pimali à 01:59 - - Commentaires [1] - Permalien [#]