Quand c'est noir, c'est que c'est cuit!

Expériences culinaires et gustatives en Nouvelle-Zélande: une place toute particulière est réservée aux ratés et à tout ce qui n'est pas bon. C'est plus drôle.

20 juin 2007

Timbales qui en jettent

Quand monsieur Pim est rentré mercredi soir après une journée de travail bien remplie, prêt à se mettre les pieds sous la table, il a aperçu cette assiette posée sur le plan de travail de la cuisine et s'est prudemment exclamé: "Oooooohh! Qu'est-ce que c'est?"
Et puis, trouvant d'autres questions pour cerner le problème tout seul, il a rajouté:
- Tu as trouvé ça où? Tu fais décongeler, là?

IMG_3589
Soupir et yeux au ciel:
- Meuh non, c'est moi qui les ai faites. Ce sont des timbales.

Air ahuri de Monsieur Pim, flatteur pour moi, je dois dire, encore que son ébahissement me fasse soupçonner qu'il ne me croit pas capable de faire grand-chose.
- C'est toi? Non! Tu les as achetées quelque part, hein?
- Non, c'est moi, et puis d'abord tu vois bien qu'elles ne sont pas très régulières, aucune n'est identique à l'autre! (c'est terrible, devoir déprécier son oeuvre afin de prouver que ça ne provient pas d'une chaîne de montage de l'industrie alimentaire).

Je dois dire que c'est avec révérence et concentration que mon digne époux a entamé sa part.
Nous passerons sur l'épisode pénible de Pi, qui avait choisi la verte, puis qui s'est ravisé pour prendre celle au saumon, pendant que Ma hurlait qu'il n'aimait pas le saumon et que Li refusait tout net d'y toucher. On a joué aux terrines tournantes, Li a fini avec la verte, Pi en a mangé une orange et Ma s'est consolé avec la rose. Les trois ont été priés de se taire jusqu'à la fin du dîner.

En réalité, ayant décidé de confectionner ces timbales j'avais acheté du saumon fumé, mais je n'avais pas vu très large: un paquet de 200 grammes, qui s'est avéré composé de languettes de saumon, et il y en avait juste assez pour trois timbales et demie. J'ai cherché une idée géniale pour remplacer le poisson, alors j'ai utilisé un peu de jambon d'ici, appelé "shaved ham", tranché très fin (et bien salé, on protège ses artères, ici). Abracadabra, et une timbale au jambon!
Et comme j'étais aussi à court de jambon, j'ai réalisé une timbale à la timbale.

J'ai fait tout ça dans un beau moule à faire des petits gâteaux flambant neuf, le démoulage a été périlleux mais réussi.

Le moule est à jamais parfumé au poisson malgré trois lavages successifs. On n'a pas fini de manger des timbales de saumon à la maison...

Posté par Pimali à 00:30 - entrées - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire